Switzerland

Fortes pressions pour relancer l'économie suisse

Les pressions pour relancer la machine économique en Suisse se font de plus en plus pressantes sur le Conseil fédéral. L'UDC, le PLR et les milieux économiques plaident pour la réouverture des commerces et des entreprises après le 19 avril. Les syndicats et les Verts réclament au moins une stratégie de sortie, tandis que le PS met en garde contre la tentation d'une reprise rapide.

Isolement des personnes contaminées, port du masque, contrôles stricts aux entrées: l'UDC a demandé au Conseil fédéral il y a quelques jours de modifier sa stratégie de lutte contre le coronavirus dès la mi-avril. Sinon, les dommages pour l'économie seront difficiles à réparer. Reste à trouver un terrain d'entente.

Petra Gössi veut réouvrir les commerces

Dans la «NZZ am Sonntag», la présidente du PLR Petra Gössi réclame la réouverture de tous les commerces qui peuvent respecter les mesures de sécurité de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), à savoir la distance de deux mètres pour toutes les personnes dans le magasin et toutes les règles d'hygiène. «Si nous ne le faisons pas, nous risquons de compromettre inutilement la compréhension envers les mesures du Conseil fédéral», souligne-t-elle.

«Le Conseil fédéral doit maintenant développer une stratégie dans laquelle les risques économiques et sociaux jouent également un rôle», indique le président de l'USS Pierre-Yves Maillard dans la «SonntagsZeitung». Les syndicats travaillaient avec les employeurs sur une solution depuis des jours.

Le Conseil fédéral étudie

Le Conseil fédéral a reçu plusieurs propositions. Mercredi prochain, il devrait décider «s'il veut suivre le chemin avec nous». Pierre-Yves Maillard et le président de l'Union patronale suisse Valentin Vogt étaient apparemment proches d'une solution mercredi dernier, mais le Seco aurait opposé son veto.

Le président de Swissmem, Hans Hess, a expliqué à quoi pourrait ressembler une réouverture dans une interview avec la «Sonntagszeitung»: l'industrie, les épiceries, les pharmacies et les bureaux de poste ont appris comment mettre en place les recommandatations de l'OFSP. De nombreux autres magasins et entreprises pourraient s'en inspirer, estime-t-il.

Le patron des patrons réticent

«Cette décision appartient uniquement au Conseil fédéral», a déclaré Valentin Vogt sur les ondes de la radio alémanique SRF. L'économie doit simplement bien s'y préparer. L'union patronale suisse travaille à une stratégie de sortie: un «plan cohérent» sera prêt d'ici une semaine. Le redémarrage n'est pas une question de santé ou d'économie, mais de santé et d'économie. «Personne ne veut une deuxième vague d'infection».

Si le Conseil fédéral assouplissait les mesures le 19 avril, cela alimenterait de faux espoirs. «Les politiciens ne devraient pas commencer à jouer aux épidémiologistes amateurs», a déclaré le président du PS, Christian Levrat.

Les discussions sur la fin des mesures d'urgence prêtent à confusion au mieux, et sont dangereuses au pire, pour le conseiller national Roger Nordmann. Une deuxième vague de contagion serait un désastre.

Pour la présidente des Verts Regula Rytz, les professionnels de la santé doivent donner le rythme. S'ils trouvent raisonnable de commencer à assouplir les règles dès le 19 avril, cela serait réjouissant. Sinon, «nous devrons tenir plus longtemps». Pour la Bernoise cependant, il est «grand temps» pour le Conseil fédéral de proposer des scénarios de sortie du semi-confinement. (ats/nxp)

Football news:

Wahnsinn in Frankfurt: die Eintracht traf 34 mal aufs Tor, verlor aber knapp (9 Minuten vor dem Abpfiff)
Real hat den Vertrag mit Casemiro bis 2023 verlängert. (Marca)^.Real Madrid habe den Vertrag mit Mittelfeldspieler Casemiro verlängert, behauptet Marca
Teddy Sheringham: Pogba muss gehen, damit Manchester United jemanden mit der richtigen Mentalität kauft
In Frankreich kamen 400 Fans zum illegalen Fußball. Nach dem Tor liefen Sie aufs Feld
Sulscher über Igalo: ich Hoffe, dass er den Einstieg beenden kann, vielleicht mit Manchester United die Trophäe gewinnen kann
Müller über Alfonso Davis: der Münchner Läufer Stiehlt dem Gegner ständig den Ball
Favre über 0:1 gegen Bayern: Borussia verdient ein Remis