Switzerland
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Fin du monde: La Terre sera inhabitable dans 250 millions d’années

Passer au contenu principal

Fin du mondeLa Terre sera inhabitable dans 250 millions d’années

Les températures à la surface du globe seront trop élevées pour que les mammifères puissent y vivre plus tôt que prévu, selon une nouvelle étude.

Publié aujourd’hui à 19h35

À ce moment-là, tous les continents auront fusionné en un seul supercontinent, prédit l’équipe de recherche internationale dont les résultats ont été publiés lundi dans la revue spécialisée «Nature Géoscience» (image d'illustration).

À ce moment-là, tous les continents auront fusionné en un seul supercontinent, prédit l’équipe de recherche internationale dont les résultats ont été publiés lundi dans la revue spécialisée «Nature Géoscience» (image d'illustration).

AFP/HO/NASA

La vie sur Terre sera possible moins longtemps qu’estimé jusqu’à présent, révèle une nouvelle étude à laquelle la Suisse a participé. Dans 250 millions d’années, les températures du globe seront trop élevées pour les mammifères, y compris les êtres humains.

À ce moment-là, tous les continents auront fusionné en un seul supercontinent, prédit l’équipe de recherche internationale dont les résultats ont été publiés lundi dans la revue spécialisée «Nature Géoscience». Selon les modélisations climatiques développées, il fera alors si chaud à la surface du globe que les limites physiologiques des mammifères seront dépassées.

Jusqu’à présent, on estimait que la Terre serait rendue inhabitable par un mercure trop élevé que dans quelques milliards d’années, a expliqué l’un des auteurs, Jonathan Buzan, de l’Université de Berne, à Keystone-ATS.

Ces résultats sont également d’importance pour la recherche sur la vie extraterrestre: sur d’autres planètes aussi, la vie pourrait être possible sur un laps de temps plus court qu’estimé jusqu’à présent.

ATS

Vous avez trouvé une erreur?Merci de nous la signaler.