Switzerland
This article was added by the user Josiah Lewis. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Expositions photographiques: La fugace vie des fleurs invite à méditer sur la finitude

Expositions photographiquesLa fugace vie des fleurs invite à méditer sur la finitude

En immortalisant la flétrissure des plantes, Katharina von Flotow tend un miroir à nos métamorphoses. «Memento mori» se décline en deux accrochages et un livre.

«Anémones et pavots» saisis dans leur déclin.

«Anémones et pavots» saisis dans leur déclin.

KATHARINA VON FLOTOW

Elles ont incarné l’absolue beauté, voilà que leur splendeur flétrit. Leurs couleurs se fanent, leurs corolles s’étiolent, leurs tiges ploient: au fil des instantanés, roses, pavots, anémones ou orchidées subissent les outrages du temps, jusqu’à la moisissure. Malgré la décrépitude, il demeure quelque chose de leur éclat passé, ici la délicatesse d’un pourpre rare, là le velouté d’un pétale, poudré et diaphane comme un papillon.

«J’aime qu’on voie la fragilité de ces plantes. Je trouve qu’elles ressemblent à notre peau.»

Katharina von Flotow

Pour réaliser cette série de scanogrammes, Katharina von Flotow a laissé le cours des jours faire son œuvre sur des bouquets. Intitulé «Memento mori» («Souviens-toi que tu es mortel»), ce magnifique travail se décline en trois volets, aux cimaises de la galerie Alexandre Mottier, en grand format dans le parc des Bastions, ainsi que dans un beau livre paru aux Éditions Till Schaap.