Switzerland

États-Unis: Suspecté d’un triple meurtre, il aurait cuisiné le cœur d’une victime

Le suspect d’un triple meurtre dans l’Oklahoma, au sud des États-Unis, aurait avoué avoir découpé le cœur de l’une de ses victimes et l’avoir «fait cuire avec des pommes de terre», ont rapporté des médias américains.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

AFP

Lawrence Paul Anderson, 42 ans, déjà plusieurs fois condamné et ayant précédemment indiqué être bipolaire, a reconnu avoir tué son oncle et la petite-fille de ce dernier, ainsi qu’une de leurs voisines, et blessé sa tante, le 9 février à Chickasha près d’Oklahoma City, a indiqué la police dans un communiqué publié jeudi dernier.

Il aurait d’abord tué sa voisine Andrea Lynn Blankenship, 41 ans, dont il aurait découpé le cœur avant de se rendre chez son oncle Leon Pye, 67 ans, pour faire cuire l’organe et le servir à son oncle, sa tante et leur petite-fille, qui leur rendait visite pour la journée, selon le journal «The Oklahoman» et une chaîne de télévision locale.

«Il a ramené le cœur (et l’a) fait cuire (…) avec des pommes de terre pour le servir à sa famille afin de libérer les démons», peut-on lire dans la demande de mandat de perquisition déposée par la police auprès d’un juge, citée par le quotidien. C’est après le refus de sa famille de consommer le cœur que Lawrence Paul Anderson les aurait poignardés, tuant son oncle et blessant sa tante et la fillette, cette dernière succombant à ses blessures dans l’ambulance.

Mobile inconnu

Les enquêteurs tentent de déterminer si le suspect était sous l’emprise de drogue lors de l’attaque et n’ont pas indiqué de mobile.

Lawrence Paul Anderson vivait chez son oncle et sa tante au moment des faits, depuis la commutation par le gouverneur de l’Oklahoma en juin 2020 de sa dernière peine de prison en date. Ce n’était pas la première ligne à être inscrite à son casier judiciaire: il avait aussi condamné en 2006 pour possession de crack, en 2012 pour distribution de crack, puis en 2017 à 20 ans de prison pour possession de drogues et d’armes à feu. Lors de son dernier procès, il avait assuré au juge qu’il prenait un traitement pour bipolarité.

AFP

Football news:

Courtois über das 2:1 gegen Barça: Real zeigte, dass er kämpfen kann
Messi hat Real seit Mai 2018 nicht mehr getroffen
Zinedine Zidane: Real besiegt Barça verdient. Man kann nicht alles auf den Richter abschreiben
Ronald Koeman: Der Schiedsrichter hätte einen klaren Elfmeter setzen müssen. Aber Barça muss sich wieder abfinden Ich denke, wenn du das Spiel gesehen hast und du aus Barcelona kommst, bist du jetzt am Zug und unzufrieden mit den beiden Entscheidungen des Schiedsrichters
Sergi Roberto über den Fall Braithwaite: Überrascht, dass der Schiedsrichter sofort sagte, es sei nichts passiert. Wir haben bis zum Ende gekämpft. Real spielte sehr geschlossen, vor allem in der ersten Halbzeit. Am Ende hatten wir Pech, wir haben die Latte getroffen. Es ist sehr schade, ein Unentschieden wäre nicht das schlechteste Ergebnis für uns
Ex-Schiedsrichter Iturralde Gonzalez glaubt, dass es einen Elfmeter für Braithwaite gab. Anduhar Oliver glaubt, dass es keine Zwei Ex-Schiedsrichter gibt, die die Episode mit dem Sturz von Barcelona-Stürmer Martin Braithwaite nach einem Kontakt mit Real-Verteidiger Ferlan Mehndi bewertet haben. Nach Ansicht von Andujar Oliver gab es keinen Elfmeter. Iturralde Gonzalez glaubt, dass sich der 11-Meter-Schuss gelohnt hätte: Elfmeter. Der Spieler wird aus dem Gleichgewicht gebracht, wenn er läuft. In dieser Episode wird er aus dem Gleichgewicht gebracht, er bewegt sich in eine Richtung und er wird von der Hand gepackt
Casemiro bekam 2 gelb in einer Minute und verpasst Real Madrid Spiel mit Getafe