Switzerland

États-Unis: La Garde nationale déployée à Philadelphie

Théâtre de manifestations violentes après la mort d’un homme noir abattu par des policiers, Philadelphie se retrouve à nouveau sous couvre-feu.

Le maire démocrate de la ville a précisé que la Garde nationale avait été «déployée aux abords des bâtiments gouvernementaux stratégiques ou d’autres infrastructures».

Le maire démocrate de la ville a précisé que la Garde nationale avait été «déployée aux abords des bâtiments gouvernementaux stratégiques ou d’autres infrastructures».

AFP

Un couvre-feu a été à nouveau imposé à Philadelphie vendredi soir, tandis que des forces de la Garde nationale étaient déployées dans la principale métropole de Pennsylvanie après des troubles déclenchés par la mort d’un homme noir abattu par des policiers lundi.

«Le couvre-feu entrera en vigueur ce soir, de 21H à 06H», a tweeté le maire de la ville, Jim Kenney. «Les gens ne pourront sortir que pour travailler, s’ils ont besoin d’une aide médicale ou urgente, ou pour déposer leur bulletin de vote», a-t-il ajouté. Un couvre-feu similaire avait déjà été instauré mercredi soir, puis levé jeudi.

Le maire démocrate a ajouté que la Garde nationale avait été «déployée aux abords des bâtiments gouvernementaux stratégiques ou d’autres infrastructures». Des unités pourraient aussi être si besoin «envoyées vers des zones commerciales», théâtre de pillages ces derniers jours.

Alors que cette métropole majoritairement démocrate est déjà tendue à l’approche de la présidentielle de mardi, l’édile a souligné que la présence de la Garde nationale n’était «pas liée aux élections», mais «aux troubles de cette semaine». Ces mesures interviennent alors que Philadelphie s’attend à de nouvelles manifestations ce week-end, sur fond de tensions pré-électorales et de nouvelle augmentation des cas de coronavirus.

Enquête ouverte

Les troubles ont commencé lundi soir, après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo montrant la mort d’un homme de 27 ans, Walter Wallace Junior, abattu en pleine rue par deux policiers à West Philadephia. La police, qui répondait à un appel pour dispute familiale, dit avoir intimé à l’homme de jeter le couteau dont il était armé. Selon elle, Walter Wallace a refusé de se plier aux injonctions des agents.

Mais selon l’avocat de la famille, l’homme souffrait de troubles bipolaires et ces troubles, au vu des images des webcams embarquées par les policiers, étaient «clairement» perceptibles lors du drame. Ces images n’ont pas encore été rendues publiques. Le maire a indiqué vendredi, après avoir consulté la famille, qu’elles seraient diffusées le 4 novembre, «en espérant que le délai permette d’apaiser les tensions et de diffuser ces enregistrements de façon constructive».

Les deux policiers, dont les noms n’ont pas été communiqués, ont été suspendus et une enquête a été ouverte. Les troubles ont ajouté aux tensions autour de cet État-clé, où Donald Trump et son rival Joe Biden enchaînent les réunions électorales. Le président républicain a pointé les troubles comme un exemple de l’incapacité des grandes villes démocrates à maintenir l’ordre.

AFP/NXP

Football news:

Sterling hat Foden im Champions-League-Spiel mit Olympiakos geschlagen
Messi über den Tod von Maradona: Er wird bei uns bleiben, denn der ewige Stürmer des FC Barcelona und Argentiniens Lionel Messi hat sich über den Tod von Ex-Stürmer Diego Maradona geäußert
Jürgen Klopp: ich verstehe nicht, warum es möglich ist, 2 000 Menschen ins Stadion für 60 000 Zuschauer und die gleichen 2 000 - in die Arena für 9 000
Zu Ehren von Maradona kann das Stadion von Napoli umbenennen
Piqué verzichtete auf eine Knieoperation. Er hofft, in 4 Monaten zurückzukehren
Das Internationale Olympische Komitee (IOC) und das russische Olympische Komitee (OCD) Sprachen dem argentinischen Fußballer Diego Maradona Ihr Beileid aus
Cheferin über Maradona: er hatte Genie und Charisma. Eine der größten Ikonen des Weltfußballs