Switzerland

États-Unis: Biden débute avec une popularité jamais atteinte par Trump

Au début de son mandat, le président démocrate draine 54% d’opinions favorables, contre 30% de mécontents et 16% d’indécis, selon un sondage Gallup.

Une semaine après son entrée à la Maison-Blanche, le président américain Joe Biden bénéficie d’une cote de popularité que n’a jamais atteinte son prédécesseur Donald Trump en quatre ans de mandat, selon un sondage publié mercredi.

L’enquête de l’université Monmouth indique que Joe Biden draine 54% d’opinions favorables, contre 30% de mécontents et 16% d’indécis, un taux «plus important qu’à n’importe quel moment du mandat de Donald Trump», selon ce sondage conduit entre le 21 et le 24 janvier sur 809 personnes interrogées.

Une enquête de l’institut Gallup peu avant l’investiture avait noté que le républicain quittait la Maison-Blanche avec seulement 34% d’opinions favorables, un plus bas historique, après avoir démarré sa présidence avec 45% de satisfaits et avoir atteint 49% début 2020.

D’autres sondages indiquent que Joe Biden bénéficie d’une bonne popularité aux premiers jours de son mandat: 56% pour Morning Consult, 63% pour Hill-HarrisX.

Divisions partisanes

Mais Monmouth, comme d’autres enquêtes, souligne que partisans et opposants du président sont profondément divisés en fonction de leurs opinions politiques. Il bénéficie d’un taux d’approbation de 90% chez les démocrates, contre seulement 15% des républicains et 47% des indépendants.

«D’une manière générale, il semble y avoir plus de bienveillance pour M. Biden qu’il n’y en avait pour M. Trump mais elle suit vraiment les lignes partisanes alors que plus de gens s’identifient actuellement comme démocrates que comme républicains», a expliqué le directeur de l’institut de sondage de l’Université, Patrick Murray.

Selon le site fivethirtyeight.com, Donald Trump a été le premier président à ne pas connaître de «lune de miel» avec les Américains au début de son mandat, avec une popularité moyenne de 41,4% sur les six premiers mois au pouvoir, loin de Barack Obama (60%) ou George W. Bush (53,9%) sur leur première demi-année dans leurs fonctions.

AFP

Football news:

Ronald Kouman: Messi erzielte 18 Tore, alle anderen Offensivspieler genauso viele. Auch Barcelona-Trainer Ronald Kouman hat sich über die Rolle von Stürmer Lionel Messi und anderen Veteranen des Teams geäußert
Atalanta-Präsident über das Schiedsrichterspiel gegen Real Madrid: Es war ein Schock. In der 17. Minute sah Schiedsrichter Tobias Stieler Remo Fröller wegen eines Fouls an Ferlan Mehndi an der Strafraumgrenze die rote Karte. Der Schiedsrichter sah sich die Wiederholung des Moments nicht selbst an
Otamendi über Guardiola: Ein Monster. Es gibt nichts Besseres, als mit einem solchen Trainer zu arbeiten
Nach der Operation wegen einer Leistenverletzung
Barça-Präsidentschaftskandidat Fonte über Laporte: Der Eindruck, der König sei nackt, und niemand wagt es zu sagen
Manchester United behält Interesse an Kunda, will aber nicht 80 Millionen Euro Ablöse für den Verteidiger von Sevilla zahlen
In 2013-m Ex-Fußballer der russischen Nationalmannschaft investiert in die Bank mehr als 200 Millionen Rubel. Das Geld ist immer noch nicht zurück