Switzerland

Et si Sakho devenait la nouvelle arme fatale de Xamax?

Né le 24 décembre 1989 à Guédiawaye, dans la banlieue de Dakar (Sénégal), Diafra Sakho sera-t-il le cadeau de Noël après l'heure de NE Xamax? En tout cas, pour sa première à la Maladière mercredi soir, l'homme a impressionné. Il n'a certes pas marqué, ni permis à son équipe d'éviter la défaite face à Saint-Gall (1-2) et de se retrouver dans la foulée à la dernière place du classement, mais il a prouvé qu'il avait d'énormes qualités, physiques comme techniques, et qu'il s'entendait déjà parfaitement avec Raphaël Nuzzolo comme le prouve la feinte ayant permis à «Nuzz» d'ouvrir le score, mais aussi quelques-uns de ses beaux décalages pour le No 14 de la Maladière.

International sénégalais (13 sélections/3 buts) de 2014 à 2018 - il a participé au Mondial russe avec les «Lions de la Teranga» -, Sakho a connu sa plus belle période à West Ham United, en Premier League anglaise, où il a inscrit 18 buts en 62 apparitions, de 2014 à 2018. Il est prêt à se relancer à Neuchâtel.

Laissé de côté à Rennes

Et s'il devenait la nouvelle arme fatale de Xamax? Son entraîneur Joël Magnin, en tout cas, était plutôt satisfait de sa performance: «Il a montré ce mercredi soir en match ce qu'il nous prouve depuis deux-trois semaines à l'entraînement: c'est un joueur qui a de grosses qualités, qui est puissant, et qui, surtout, effectue les bons choix. Il lui manque simplement un peu d'efficacité, ce qui est normal quand on n'a pas joué pendant un an.» A Rennes, durant la saison de Ligue 1 qui s'est achevée au début du confinement en mars, Sakho a en effet été constamment laissé de côté par Julien Stéphan.

Diafra Sakho a fait parler sa puissance mercredi contre Saint-Gall. Mais cela n'a pas suffi pour que Xamax évite la défaite. Image: Eric Lafargue.

Et le principal intéressé, que pense-t-il de sa première à la Maladière? «Je ne suis qu'à moitié content de ma performance, nuançait Sakho au sortir du match. D'abord, on n'a pas réussi à gagner. Et puis, je rate quand même une ou deux occasions, et pour cela, je m'en veux.»

Le nouveau numéro 67 de la Maladière - qui joue avec le nom «Diaf» dans le dos - pense certainement à cette action de la 26e minute, après un superbe «une-deux» avec Nuzzolo, lorsqu'il a perdu son duel avec le gardien saint-gallois Zigi. Mais ce dernier est sorti dans ses pieds à la vitesse de l'éclair.

Vidéo: SFL/Teleclub.

Il pense peut-être aussi à sa frappe instinctive de 35 mètres qui a frôlé le poteau (39e). «C'est vrai, on a eu les occasions pour tuer le match, à commencer par moi. J'ai un peu manqué de souffle en deuxième mi-temps, mais je crois que l'on a prouvé que ce groupe pouvait faire de belles choses.»

Et même si Sakho est effectivement apparu un peu moins tranchant après la pause, il a failli provoquer l'égalisation dans le temps additionnel, lorsque sa talonnade ayant ricoché sur la jambe de Görtler a failli tromper le portier saint-gallois (latte).

Vidéo: SFL/Teleclub.

Mais il en faudrait plus pour abattre Diafra Sakho. «Après la claque de Berne (défaite 6-0 samedi dernier), on avait à cœur de réagir. On voulait montrer qu'on pouvait rivaliser avec n'importe qui. Je crois qu'on l'a fait. Cela n'a pas payé cette fois, mais on va continuer à travailler.»

Et, à propos de son entente avec Nuzzolo: «C'est un joueur d'expérience, on sait combien de matches de Super League il a dans les jambes. C'est à moi de m'adapter à lui et de faire en sorte de le mettre en bonne position. Et je sais qu'en échange, il va aussi me donner des ballons de but.»

Et si la nouvelle association Nuzzolo-Sakho devait conduire au salut des «rouge et noir»? Premier élément de réponse samedi à Bâle.

Renaud Tschoumy, Neuchâtel

Football news:

Das Baby kann wütend werden und gehen. Luis Suarez Miramontes über Messi
Joan Laporte: die Worte von Bartomeu sind eine Manifestation von Feigheit und Insolvenz
Neuer über Ter Stegen: ein Tolles Ergebnis für die Bayern, aber ich will nicht, dass die Nationalmannschaft so etwas erlebt
Es tut weh, Messi zu sehen. Er half nicht mit Toren und Assists, im Blick – Hoffnungslosigkeit
Barcelona entlässt Netzen nach dem 2:8 gegen Bayern (Fabrizio Romano)
Neymar ist nach seinem Wechsel zu PSG erstmals weiter als Barça in die Champions League gegangen
Philippe Coutinho-der Transfer ist ein Albtraum, der Barcelona viel Schmerz bereitet hat