Switzerland

Editorial: L’école vaudoise a chanté tout l’été

Ce printemps, malgré le caractère soudain de la fermeture des classes, de nombreuses enseignantes et de nombreux enseignants vaudois ont accompli des miracles. De leur propre initiative, ils et elles ont fait avec les moyens du bord: donné des cours par visioconférence, maintenu le contact avec leurs élèves par WhatsApp ou porté des leçons jusque dans les boîtes aux lettres des familles qui ne disposaient pas de moyens de connexion à internet ou d’imprimantes. Ils ont prouvé que la fermeture des établissements scolaires ne les empêchait pas de poursuivre leur vocation.

Lire aussi: L’école vaudoise est-elle prête pour la deuxième vague?

Seulement, si l’on doit rendre hommage à ce dévouement d’une partie du corps enseignant, la réalité était malheureusement très disparate. Beaucoup d’enfants et de jeunes n’ont pas vraiment bénéficié d’un «enseignement à distance», comme l’appelle un peu pompeusement la cheffe du Département de la formation et de la jeunesse, Cesla Amarelle, mais simplement de «fiches à compléter à domicile». Comme si l’école était revenue au temps des fessées.

«Les autorités cantonales n’ont pas investi massivement dans les nouvelles technologies et ne semblent pas avoir de plan d’action fort»

Sans surprise, certains élèves ont décroché. Aujourd’hui, six mois plus tard, alors que la menace d’une nouvelle fermeture des écoles est de plus en plus réelle en raison de la situation sanitaire, il n’y a plus d’excuses possibles. Au lieu de combler les lacunes en termes d’équipement pour un vrai enseignement à distance, au lieu de former au mieux le personnel sur le plan technique et pédagogique à ce possible défi, l’administration scolaire vaudoise a passé son temps à se regarder le nombril. Et à espérer que les classes restent ouvertes. Qu’il n’y ait pas de deuxième vague.

Lire aussi: Les cantons avancent en ordre dispersé

Le Conseil d’État répète aujourd’hui à quel point l’enseignement est l’un des biens les plus précieux d’une société. Mais contrairement à d’autres Cantons, Vaud n’a réagi que tardivement. Les autorités cantonales n’ont pas investi massivement dans les nouvelles technologies et ne semblent pas avoir de plan d’action fort. Les syndicats enseignants dénoncent l’impréparation et le manque de formation du personnel. On a eu la fâcheuse impression que l’école vaudoise a chanté tout l’été.

Football news:

Sulscher über das Spiel gegen Istanbul: Das ist der türkische Meister, es wird schwierig werden
Gasperini über die Nominierung für den besten Trainer des Jahres: wenn wir Liverpool schlagen, kann ich ein paar Stimmen gewinnen
Julian Nagelsmann: Leipzig will PSG dieses Gefühl des Finales geben, von dem Sie sprechen
Tuchel über Champions League: Das Spiel gegen Leipzig - das Finale unserer Gruppe
Antoine Griezmann: es ist Zeit, alles an seine Stelle zu setzen. Barcelona-Stürmer Antoine Griezmann hat sein Interview mit dem TV-Sender Movistar angekündigt. Unter anderem spricht der Franzose über seine Beziehung zum Katalanen-Stürmer Lionel Messi
West Bromwich-Torwart Sam Johnston Sprach über den Elfmeter, den sein Team im Spiel gegen Manchester United mit einem zweiten Versuch von Brune Fernandes ins Tor befördert hatte
Brügge-Trainer über das Spiel gegen Borussia Dortmund: Wenn man nur verteidigt, hat der FC Brügge-Trainer Philipp Clement die Erwartungen an das Spiel gegen Borussia Dortmund in der Champions-League-Gruppe geteilt