Switzerland

Deuxième vague de la pandémie: Les cafés-restaurants rouvrent le 10 décembre et reçoivent une nouvelle aide

Les Vaudois pourront aller dans les musées, skier, célébrer Dieu à 30 et faire des repas de fête chez eux à dix. Mais cinémas, théâtres, fitness, cours de yoga et de pilates restent fermés.

A la sortie de la conférence de presse, Nuria Gorrite a encore essuyé une salve de questions vu les intérêts en jeu.

A la sortie de la conférence de presse, Nuria Gorrite a encore essuyé une salve de questions vu les intérêts en jeu.

Jean-Bernard Sieber/ARC

C’est le début de la fin de la deuxième vague de la pandémie et le Conseil d’État vaudois desserre un peu l’étau des mesures de lutte. Mercredi après-midi, il a notamment annoncé la réouverture des cafés-restaurants le 10 décembre au diapason avec le reste de la Suisse romande ou presque.

La présidente Nuria Gorrite insiste sur la conséquence économique de la deuxième vague: «perte de confiance importante des consommateurs, des investisseurs internationaux et des touristes notamment», en Suisse romande. «Dans la presse internationale, notre coin de pays a été montré du doigt, note-t-elle. La réputation de la Suisse comme pays stable et sûr a été remise en question, affaiblissant un des piliers de notre succès économique.»

Boire et manger

Les cafetiers-restaurateurs vaudois pourront rouvrir le jeudi 10 décembre, comme leurs confrères romands. Le ministre de l’Économie Philippe Leuba se félicite de cette coordination intercantonale. Neuchâtel a même renoncé à ouvrir le 7 décembre déjà, mais le Valais reste fermé jusqu’au 13.

Les règles fédérales demeurent: les clients devront consommer assis, ne pas être plus de quatre par table, ne pas danser, ni écouter de la musique, ni jouer et fournir des données personnelles. Les chauffages électriques sont possibles sur les terrasses, en dérogation de la loi cantonale qui impose les énergies renouvelables.

Le mois des fêtes

La limite des rassemblements à cinq personnes est toujours en vigueur, même en privé, mais le gouvernement définit une parenthèse du vendredi 10 décembre au dimanche 3 janvier: dans les foyers des Vaudois, les tablées de dix personnes seront autorisées. Mais pas question de faire la fête sur le domaine public. La foule en liesse pour les douze coups de minuit du 31 décembre devant la cathédrale de Lausanne qui s’embrase? Cela ne risque guère d’être possible, à moins d’un nouvel assouplissement.

Alléluia! Les messes et les cultes sont à nouveau autorisés, jusqu’à 30 personnes, assises. La taille du lieu de culte ne compte pas: «Calculer en fonction de la surface, c’est compliqué, mais 30 personnes c’est une limite compréhensible par tous», souligne Philippe Leuba.

Sports limités

La natation, mais surtout le ski bénéficient d’ouvertures. Les moins de 16 ans inscrits dans un club de natation pourront retourner à la piscine, à condition que chacun dispose de 15 m² au moins. Dans les stations de ski, un public bien plus large est attendu. «C’est un pan entier de l’économie alpine et jurassienne qui est en jeu», explique Philippe Leuba. Les stations sont ouvertes, moyennant un plan de protection à valider par l’État-major cantonal de conduite. Les grandes cabines de remontées mécaniques, notamment celle de Glacier 3000, seront limitées. Buvettes, cafés et restaurants «situés sur les pistes» sont tenus aux mêmes horaires que les remontées mécaniques.

La pratique du sport adulte amateur reste très largement interdite à l’intérieur, notamment les cours collectifs de fitness, yoga, pilates.

Aides économiques

«Plus simple et plus rapide, on ne peut pas!» insiste Philippe Leuba. Il parle du nouveau dispositif cantonal d’aide, disponible «déjà au début du mois de décembre». Tous les établissements fermés sur ordre ont droit à une indemnité forfaitaire basée sur le loyer et la durée de fermeture, au maximum de 15’000 francs. GastroVaud déplore que ce choix ne couvre qu’une «petite partie des charges». En outre, l’application vaudoise des aides fédérales pour les cas de rigueur est saluée, mais avec prudence, par l’organisation professionnelle.

Ni scènes ni écrans

Les théâtres et les cinémas restent fermés. Seule exception: du 10 au 18 décembre, les classes d’école pourront assister à des représentations ou aller voir un film. Mais cet assouplissement ne concerne pas les familles. En revanche, les musées pourront rouvrir le 1er décembre déjà. Les galeries bénéficient du même assouplissement.

Hôpitaux bondés

Les hôpitaux restent surchargés malgré la baisse des contaminations. Chaque jour, le nombre de nouveaux cas de contamination est d’environ 400 et une trentaine de personnes sont hospitalisées. La ministre de la Santé Rebecca Ruiz insiste sur les capacités de traçage du Canton: un traçage complet, qui permet de se «concentrer sur la circonscription des clusters», ne peut se faire qu’avec seulement 50 nouveaux cas par jour.

Football news:

Tuchel hat sich viel Zeit für die Taktik genommen und im ersten Training mit allen Chelsea-Spielern gesprochen
Zlatan Ibrahimovic nach einem Streit mit Lukaku: In der Welt von Zlatan ist kein Platz für Rassismus
Milan-Verteidiger Musacchio hat eine medizinische Untersuchung bei Lazio bestanden
Arsenal ist ein großer Klub in England. Edegor wird in die Rolle der Zehner bei Arteta passen. Холанд über Martin
Klopp über Lampard-Rücktritt: Abramovic ist nicht der geduldigste Mann der Welt. Es ist brutal, diese Entscheidung so früh zu treffen
Berbatov über Suarez: Barcelona hat Respektlosigkeit gezeigt und dafür bezahlt. Luis muss vor Lachen sterben
In der Umgebung von Messi bestreiten, dass der Spieler und seine Familienmitglieder Französisch lernen