Switzerland

Deux militaires écroués pour tentative de meurtre

Deux membres du service d’espionnage français ont été mis en examen pour «tentative d’homicide volontaire en bande organisée». Ils sont soupçonnés d’avoir projeté un assassinat en dehors du cadre de leurs fonctions.

Les deux hommes ont été arrêtés à bord d’un véhicule volé à Créteil (Val-de-Marne) le 24 juillet, a indiqué ce lundi le parquet de Paris. (Photo d’illustration)

Les deux hommes ont été arrêtés à bord d’un véhicule volé à Créteil (Val-de-Marne) le 24 juillet, a indiqué ce lundi le parquet de Paris. (Photo d’illustration)

AFP

Deux militaires ont été récemment mis en examen et écroués pour «tentative d’homicide volontaire en bande organisée», a-t-on appris lundi auprès du parquet de Paris. Ils sont rattachés à la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), le service d’espionnage français.

Les deux hommes, âgés de 25 et 28 ans, sont affectés au centre parachutiste d’entraînement spécialisé de Saran (Loiret), qui dépend de la DGSE. Selon le Parisien, ils sont soupçonnés d’avoir projeté un assassinat en dehors du cadre de leurs fonctions.

Les deux hommes ont été arrêtés à bord d’un véhicule volé à Créteil (Val-de-Marne) le 24 juillet. Un troisième suspect, dont le profil n’est pas encore connu, a été interpellé deux jours plus tard dans cette affaire et est également poursuivi pour «tentative d’homicide volontaire en bande organisée».

Tous trois sont aussi mis en examen pour «recel en bande organisée de vol, transport, acquisition, détention d’armes de catégorie B», qui regroupe les armes de poing (pistolet, revolver) et d’épaule (fusil…), et «association de malfaiteurs en vue de la commission de ces crimes et délits punis de 10 ans d’emprisonnement».

Opérations clandestines

Le centre auquel les deux militaires sont rattachés est l’un des trois en France du service action de la DGSE, en charge des opérations clandestines. Les autres centres sont basés à Quelerm, près de Brest, et l’Esplira-de-l’Agly (Pyrénées-Orientales).

En septembre 2018, deux anciens membres de ce service action avaient été dans le collimateur de la justice dans le cadre d’une enquête sur un projet d’assassinat d’un opposant congolais, le général Ferdinand Mbaou, réfugié en France en 1997.

Ces deux ex-agents avaient alors été mis en mis examen à Lyon pour «association de malfaiteurs» et «détention d’explosifs». Mais, en mars 2019, le corps de l’un d’entre eux avait été retrouvé, criblé de balle, sur un parking en Savoie.

ATS/NXP

Football news:

Mido: ich Warte auf die Reaktion von couman auf die Worte von Messi. Der Ehemalige Stürmer von Ajax und der ägyptische Nationalspieler Mido äußerte sich zu den Aussagen von Lionel Messi über den Abgang von Luis Suarez vom FC Barcelona
Suarez holte Platz 9 bei Atlético. Er gehörte Morata
Moyes wird West Ham vom Heimspiel gegen Wolverhampton leiten
Morata über Ronaldo: Wir alle wissen, was für ein Spieler das ist. Er ist froh, dass ich bei Juventus bin
Ole-Gunnar sulscher: die Spieler glücklich zu Machen, ist nicht meine Aufgabe. Trainer Ole-Gunnar sulscher hat sich über das Verhältnis zu Spielern geäußert, die nicht im Kader stehen
Unai Emery: Messi war und bleibt der beste Spieler der Welt
Zidane über Bale: Ich habe nichts zu sagen. Ich Wünsche ihm viel Glück für die Zukunft. Das hat sich Real-Trainer Zinedine zidane zurückhaltend über den Wechsel von Mittelfeldspieler Gareth Bale zu Tottenham geäußert