Switzerland

Des télévangélistes américains accusés de favoriser la propagation du coronavirus

Le pasteur Tony Spell attend les deux officiers de police qui s’avancent dans l’allée vide de son église évangélique en ce mardi 31 mars. L’homme d’Église aux cheveux gominés est au téléphone, debout devant l’autel. Roger Corcoran, le chef de la police de Central, une petite ville de la banlieue de Baton Rouge en Louisiane, s’arrête à deux mètres de lui et attend patiemment que le pasteur termine son appel avant de lui annoncer sa mise en examen.

Il prie avec les policiers

Tony Spell est accusé d’avoir violé l’ordre du gouverneur de Louisiane demandant aux citoyens de l’État du sud des États-Unis de rester confinés chez eux pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Le pasteur a organisé six cultes dans sa caverneuse église ces dernières semaines. Après la prise de ses empreintes par les deux officiers de police mardi, il se met à prier avec eux. La scène filmée par un membre de la congrégation de la Life Tabernacle Church est hallucinante. Et quelques heures à peine après sa mise en examen, Tony Spell a récidivé en donnant un culte qui a ravivé les accusations selon lesquelles il favorise la propagation du coronavirus.

«Il sera tenu pour responsable pour ses décisions irresponsables et inconscientes qui mettent en danger la santé de sa congrégation et de notre communauté», a martelé Roger Corcoran, le chef de police de Central, dans un communiqué. «Nous sommes confrontés à une crise de santé publique et nous attendons des leaders de notre communauté qu’ils donnent un exemple positif et respectent la loi.»

Tony Spell est le second télévangéliste arrêté cette semaine. Rodney Howard-Brown, un pasteur de Floride qui avait aussi défié les autorités en organisant un service religieux dans son église de Tampa dimanche, a été mis en examen lundi. Le shérif qui a procédé à son interpellation l’a accusé de «manquer de respect pour la vie humaine» et d’avoir mis en danger «des milliers de personnes» en les exposant potentiellement au Covid-19. Rodney Howard-Browne avait notamment accusé le mois dernier les gens redoutant le coronavirus d’être «des tapettes». Jim Bakker, un autre télévangéliste, a aussi fait l’objet d’une plainte de l’État du Missouri en mars. Il est accusé d’avoir fait la promotion d’un remède miracle contre le coronavirus alors que les scientifiques n’en ont pas encore trouvé. À l’heure où les États-Unis tentent de rattraper le retard pris le mois dernier en matière de tests de dépistage du coronavirus et aussi à cause du temps d’incubation du virus, difficile pour les autorités d’évaluer pour l’instant l’impact des actions des télévangélistes arrêtés.

Lundi, les autorités sanitaires de Caroline du Nord ont néanmoins annoncé que «plusieurs cas» de coronavirus avaient été détectés chez les membres d’une congrégation évangélique qui avaient participé à un culte le 22 mars. Et dans l’État de Géorgie, un enterrement qui s’est déroulé le 29 février dernier en présence de plus de 200 personnes est désormais considéré comme un foyer d’infections au Covid-19 selon le «New York Times».

La communauté juive orthodoxe aussi visée

À New York, plusieurs foyers d’infections au coronavirus, ont été détectés le mois dernier dans la communauté juive orthodoxe qui a elle aussi défié l’ordre du gouverneur de l’État bannissant les rassemblements. Les pompiers new-yorkais avaient notamment dû interrompre un mariage auquel participaient plus de 200 personnes. La police a dispersé un autre rassemblement orthodoxe à Brooklyn la semaine dernière.

Donald Trump a lui-même brouillé le message que tente de faire passer son gouvernement. Le président des États-Unis a d’abord minimisé le danger du coronavirus pendant des semaines, utilisant même des termes religieux pour assurer dans un premier temps à ses concitoyens qu’ils seraient épargnés par le virus meurtrier. «Il va disparaître», avait-il promis à la fin février. «Un jour ce sera comme un miracle, il disparaîtra.»

Le 24 mars, alors que les scientifiques prévenaient que l’épidémie allait durer, Donald Trump promettait de relancer l’économie américaine et d’ouvrir les églises pour Pâques: «Vous aurez des églises pleines dans tout le pays», avait-il affirmé sur Fox News. «Ce sera beau.» Cette semaine, il a annoncé la prolongation des règles de confinement jusqu’au 30 avril au moins.

Football news:

Der Senat lehnte den Vorschlag für einen Neustart der 1.Liga ab. Jetzt kann es nur durch das Gericht erreicht werden
Die SPD-Vereine Sprachen sich einstimmig für die Wiederaufnahme des kontakttrainings aus
Lionel Messi: jemand wird sagen, dass der Charakter 40, 50 oder sogar 60% des Fußballs ist. Das wurde ernster
Die Borussia-Bosse hatten in den vergangenen Monaten Kontakt zu Niko Kovac
Lyon-Präsident kämpft verzweifelt um den Saisonstart. Nennt die Bosse der Liga 1 Idioten, schickte einen Brief an die Regierung
Kahn auf die Frage nach Sancho: wir denken jeden Tag darüber nach, wer die Bayern verstärken kann
Dortmund Zwang die Bayern, vorsichtig zu spielen. Aber Flick ' s gegenpressing war zu gut (wie Kimmich mit Boateng)