Switzerland

Damas active sa défense antiaérienne face à Israël

La défense antiaérienne syrienne a été activée dimanche pour contrer des «missiles» tirés par l'aviation israélienne près de Damas, a rapporté une source militaire citée l'agence de presse étatique syrienne Sana.

Israël a revendiqué une frappe aérienne dimanche près de Damas. L'État hébreu a mené des centaines de raids en Syrie depuis le début du conflit en 2011 contre le régime de Damas et ses alliés, l'Iran et le Hezbollah libanais.

Peu avant minuit une correspondante de l'AFP a Damas a entendu plusieurs explosions successives très fortes. L'agence Sana a publié des images montrant des explosions lumineuses dans le ciel noir.

«L'aviation militaire israélienne (...) depuis le Golan syrien occupé, a visé les environs de Damas avec plusieurs salves de missiles», a indiqué la source militaire citée par Sana, assurant que l'attaque a commencé aux alentours de 23H25 (22H25 en Suisse). La «majorité» des missiles ont été «détruits avant d'atteindre leurs cibles» tandis que d'autres ont été déviés de leur trajectoire, selon la source militaire.

Centaines de frappes

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a évoqué des frappes aériennes «près de l'aéroport international de Damas» visant «des positions des Gardiens de la révolution iraniens», armée idéologique de la République islamique d'Iran, mais aussi «des positions du Jihad Islamique».

Depuis le début du conflit syrien en 2011, Israël a mené des centaines de frappes contre des positions militaires du pouvoir de Bachar el-Assad, mais aussi contre ses alliés indéfectibles, l'Iran et le Hezbollah libanais, deux grands ennemis de l'État hébreu.

À la mi-février, des frappes imputées à Israël ont tué sept combattants syriens et iraniens dans «le secteur de l'aéroport de Damas», selon l'Observatoire. Parmi les victimes figuraient trois soldats syriens et quatre membres des Gardiens de la Révolution iraniens, selon la même source. (afp/nxp)