Switzerland

Coronavirus: Davantage de tests rapides dans les classes vaudoises

Afin d’éviter la fermeture des écoles, le canton de Vaud a annoncé mardi des critères plus stricts quant au dépistage du Covid-19. Les classes seront dorénavant testées dès deux cas positifs au lieu de trois auparavant.

La conseillère d’État vaudoise Cesla Amarelle s’est exprimée mardi sur la stratégie de gestion de l’épidémie pour les écoles et les lieux de formation lors d’une conférence de presse.

La conseillère d’État vaudoise Cesla Amarelle s’est exprimée mardi sur la stratégie de gestion de l’épidémie pour les écoles et les lieux de formation lors d’une conférence de presse.

KEYSTONE/Laurent Gillieron

Le canton de Vaud s’est doté d’une nouvelle stratégie de tests rapides dans les écoles. Cette vigilance accrue et basée sur des critères élargis vise à permettre d’éviter, sauf en cas d’ultime recours, la fermeture des lieux de formation. Le variant britannique sera recherché de manière plus active.

Onze mois après le début de la pandémie, les chiffres actuels démontrent que la situation est maîtrisée et ne sont pas alarmants. Toutefois, la situation est difficile pour l’ensemble du système éducatif et ses acteurs, a déclaré la conseillère d’État Cesla Amarelle en charge de l’instruction publique mardi lors d’une conférence de presse.

Si les chiffres épidémiologiques sont aujourd’hui plus bas qu’en automne, l’avenir est devenu moins prévisible, en raison notamment du variant anglais. Le canton va donc effectuer davantage de tests afin de savoir à quoi s’en tenir, a-t-elle annoncé.

Dès deux cas

Les critères de tests deviennent plus stricts: une classe sera testée dès deux cas positifs et dans tous les niveaux scolaires. Jusqu’ici, il fallait trois cas et les moins de 12 ans étaient épargnés.

Ce principe sera aussi valable dès qu’un cas positif du variant dit britannique sera détecté. Il sera recherché dès deux cas dans une classe. Comme le test rapide ne permet pas d’identifier le variant anglais, des prélèvements salivaires et non des tests PCR seront effectués dans les petites classes, avec résultat dans les 24 heures, a précisé Eric Masserey, le médecin cantonal adjoint.

Régionalement

«C’est un vrai choix de documenter ce qui se passe. Les jeunes ne sont pas les principaux contributeurs de l’épidémie», a répété Eric Masserey, se référant aux courbes épidémiologiques. Il n’y a pas lieu de prendre aujourd’hui des mesures préventives de fermeture, comme le font certains cantons ou pays.

Dans une vallée, une région, la question peut se poser, a-t-il poursuivi. Cela a été le cas à Mézières tout récemment. Sept classes (soit 126 élèves) ont dû être testées, suite à des cas positifs à la rentrée. Le résultat n’a démontré aucun cluster ni d’évidence de transmission en classe. Aux quelques cas de la semaine précédente qui ont déclenché ces tests, seuls quatre nouveaux cas positifs ont été constatés.

Pas de précipitation

Ces mesures qui peuvent prendre deux ou trois jours provoquent des inquiétudes. Le canton se veut donc très transparent en publiant toutes les informations sur son site, nombre de cas compris, a souligné la conseillère d’État.

«La nouvelle stratégie doit nous permettre de nous adapter à la situation, et de prendre des mesures complémentaires si besoin. Mais pas dans la précipitation», a ajouté Cesla Amarelle. «Notre volonté est que la formation reste aussi normale que possible et que l’école reste le lieu d’une certaine sérénité».

Actuellement, l’évolution est plutôt ralentie. Il existe une marge d’une à deux semaines avant d’envisager la fermeture de certaines écoles ou secteurs, estime pour sa part Eric Masserey. Et il faudrait une situation grave, telle que la souche anglaise dans toutes les classes et des hôpitaux saturés.

Tests massifs pas efficients

Quant aux tests massifs qui pourraient être pratiqués sur tous les élèves une fois par semaine, le canton ne s’y montre pas favorable, a dit en substance Eric Masserey. Tester sans raison épidémiologique n’est pas efficient, selon lui. Cette pratique peut avoir du sens lorsqu’un cluster est détecté, comme à Villars ou à Wengen.

Dans une visioconférence qui a suivi, les représentants des parents vaudois ont de leur côté souligné l’importance d’être bien informés. Ils ont évoqué leur souci d’un enseignement de qualité, malgré les circonstances, mais aussi le besoin pour les élèves d’avoir d’autres activités, culturelles et sportives. Les questions de l’évaluation et des outils pour l’enseignement à distance ont aussi été évoquées.

ATS

Football news:

Laporte über Messi: Barcelona ist eine Familie. Ich hoffe, das wird dazu beitragen, dass der beste Fußballer der Geschichte im Klub bleibt
Manchester-Derby in einer verlassenen Stadt: Fans statt Spieler treffen auf ihre Autos, Zintschenko gibt ein Interview auf Russisch, Sulscher bricht die Serie von Pep Guardiola ab. Eineinhalb Stunden vor dem Start des Manchester-Derby am Rande des Feldes wurde nur über das Geschehen 60 km westlich gesprochen: Was ist los an der Anfield Road?!
Laporte über die Wahl zum Präsidenten von Barça: Der Klub muss wieder glücklich und nachhaltig werden, hat sich Joan Laporte nach seiner Wahl zum Präsidenten des FC Barcelona geäußert. Der FC Barcelona muss wirtschaftlich wieder glücklich und nachhaltig werden. Vor uns stehen viele Ziele, und wir werden sie sicher erreichen. Dafür müssen wir alle zusammenarbeiten, wir haben eine wunderbare Familie
Liverpool gewann an der Anfield Road in 8 Liga-Spiele in Folge zum ersten mal seit 1952
Pioli über Mailand: Stolz, dass wir eine junge Mannschaft haben, aber Stabilität brauchen
Laporte wurde erneut Präsident von Barcelona. Mit ihm nahm der Klub 6 Trophäen im Jahr 2009
Mourinho über 4:1 mit Palas: Gute Woche. Wenn man in der letzten Minute der ersten Halbzeit fehlt, gibt es eine Tendenz, in die Umkleidekabine zu gehen und die zweite Halbzeit mit Bedauern über das verpasste Tor zu beginnen