logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Switzerland

Ce qu'il ne faut pas rater à Antigel

On adore le dernier album de Philippe Katerine, ses «Confessions» foutraques? On s’extasie en écoutant la voix suave d’Angel Olsen sur le récent «All Mirrors»? Antigel a su les accrocher à son affiche, Olsen mardi 28 janvier à l’Alhambra, Katerine le 30 à la Halle 7 de Palexpo, en collaboration avec Opus One. Qu’on y ajoute le gourou pop folk Devendra Banhart (7 fév.), les solides rockeurs d’Oxford, Ride (5 fév.), Explosions in The Sky, du Texas (8 fév.), de même que le parrain de l’afrobeat Tony Allen en conciliabule avec le pape de la techno Jeff Mills, tous à l’Alhambra également: voilà qui donne son lustre à la 10e édition du festival hivernal, à suivre du 24 janvier au 15 février.

S’il campe avant tout au centre-ville, en trois semaines, quatre week-ends, le «safari culturel» aura le temps de visiter son quota de communes. Ce goût des mairies satellite reste la condition première de son existence – Antigel a vu le jour grâce aux subsides du Fonds intercommunal. À Monniaz, dans l’extrême est du canton, on y assistera à un concert à la ferme des «rockfarmers» gascons The Inspector Cluzo (25 jan.). Dans la salle communale du Petit-Lancy, on apercevra l’accordéoniste très en vogue Mario Batkovic (26 jan.). Pour des à-côtés plus légers encore, la campagne fait office de cadre dépaysant. Voir alors ce «Thriller Mania» à Bellevue, prétextant l’apprentissage des chorégraphies de Michael Jackson (26 jan.). Plus sérieusement au temple de Satigny, pour écouter l’apocalyptique David Eugene Edwards, voix et âme (torturée) des groupes américains 16 Horspower et Wovenhand, cette fois en solo (2 fév.).

Concernant la danse, on ne saurait manquer l’Irlandaise Oona Doherty dans «Lady Magma», à la salle du Lignon (28-29 jan.), ni Bruno Beltrão au BFM (13 fév.). Au Théâtre de Saint-Gervais, on verra l’adaptation de «Sans famille» par Jonathan Capdevielle (24-28 jan.), également le performeur Ivo Dimchev (31 jan-2 fév.).

Antigel se doit de fournir son lot d’expériences immersives, ses «made in». On attend une course aux zombies à Balexert (8 fév.), un grand feu au signal de Bernex (1 fév. – six mois avant le 1er août), du rock extrême sur la plage des Eaux-Vives (2 fév.)… Mais tout débutera par «Territoire nouveau», vendredi 24 janvier en ouverture du festival, sur la place d’arme de la caserne des Vernets. Là où, la nuit venue, les DJ sonneront le rappel des troupes.

Antigel, du 24 janvier au 15 février, divers lieux. Infos: www.antigel.ch
Themes
ICO