Switzerland

Bali: Cinquante pompes pour ne pas avoir porté de masque

Passer au contenu principal

Des touristes ont été contraints par les autorités indonésiennes à activer leurs biceps pour ne pas avoir respecté les gestes barrière.

À défaut de pouvoir payer une amende, les touristes surpris sans masque qui n’avaient pas d’argent sur eux ont dû faire 50 pompes.

À défaut de pouvoir payer une amende, les touristes surpris sans masque qui n’avaient pas d’argent sur eux ont dû faire 50 pompes.

AFP

Des étrangers surpris par les autorités sans masque sur l’île indonésienne de Bali ont été réprimandés et contraints à faire des pompes. Sur des vidéos partagées sur les réseaux sociaux cette semaine, on peut voir des touristes en shorts et T-shirts s’exécuter, et faire des pompes dans la chaleur tropicale, sous le regard d’officiers du maintien de l’ordre masqués.

Il est obligatoire à Bali depuis l’an dernier de porter un masque dans les lieux publics pour limiter la propagation du coronavirus. Mais des dizaines d’étrangers ont été interpellés sans masque depuis le début de l’année, a indiqué l’officier chargé du maintien de l’ordre Gusti Agung Ketut Suryanegara. «D’abord ils disent qu’ils ne sont pas au courant de cette réglementation, explique-t-il. Ensuite, ils disent qu’ils l’ont oublié, que leur masque était mouillé ou endommagé.»

Port du masque non respecté

Plus de 70 personnes ont reçu une amende de 100’000 roupies (6 fr. 40), mais une trentaine d’autres n’avaient pas d’argent sur eux et ont été sanctionnés par des pompes. Ceux qui n’avaient pas de masque sur eux ont dû faire 50 pompes et ceux qui le portaient de façon inadéquate, 15 pompes.

«Le respect du port du masque par les touristes étrangers est très bas. 90% des contrevenants sont des touristes étrangers», souligne le responsable. Des Indonésiens de Bali, île en majorité hindoue, dans le pays qui compte la plus grande population musulmane au monde, où dans d’autres régions ont aussi reçu cette sanction.

Île durement touchée par la pandémie

Les autorités de Bali ont prévenu qu’elles pourraient aller jusqu’à expulser les étrangers qui ne porteraient pas de masque et ne respecteraient pas les règlementation anti-Covid. Mais de nombreux passants, Indonésiens comme étrangers, semblent ignorer ces règles.

L’île touristique a été durement touchée par l’épidémie; elle est officiellement interdite aux touristes étrangers depuis avril. Mais elle accueille de nombreux étrangers résidents de long terme ou venus d’autres régions du pays d’Asie du sud-est.

AFP

Football news:

Ronald Kouman: Messi erzielte 18 Tore, alle anderen Offensivspieler genauso viele. Auch Barcelona-Trainer Ronald Kouman hat sich über die Rolle von Stürmer Lionel Messi und anderen Veteranen des Teams geäußert
Atalanta-Präsident über das Schiedsrichterspiel gegen Real Madrid: Es war ein Schock. In der 17. Minute sah Schiedsrichter Tobias Stieler Remo Fröller wegen eines Fouls an Ferlan Mehndi an der Strafraumgrenze die rote Karte. Der Schiedsrichter sah sich die Wiederholung des Moments nicht selbst an
Otamendi über Guardiola: Ein Monster. Es gibt nichts Besseres, als mit einem solchen Trainer zu arbeiten
Nach der Operation wegen einer Leistenverletzung
Barça-Präsidentschaftskandidat Fonte über Laporte: Der Eindruck, der König sei nackt, und niemand wagt es zu sagen
Manchester United behält Interesse an Kunda, will aber nicht 80 Millionen Euro Ablöse für den Verteidiger von Sevilla zahlen
In 2013-m Ex-Fußballer der russischen Nationalmannschaft investiert in die Bank mehr als 200 Millionen Rubel. Das Geld ist immer noch nicht zurück