Switzerland

Avec vue sur le lac à Montreux: Une dernière âme hante le funiculaire fantôme

Un squatter de la station d’arrivée du Territet-Mont-Fleuri est en passe de se faire expulser de l’appartement de fonction après presque deux ans d’occupation. Il joue ses dernières cartes.

Eytan Baumgartner s’est installé il y a deux ans dans la station d’arrivée désaffectée du funiculaire Territet - Mont Fleuri (ici dans sa petite cuisine chauffée au bois). Les autorités communales l’ont prié de vider les lieux dimanche au plus tard.

Eytan Baumgartner s’est installé il y a deux ans dans la station d’arrivée désaffectée du funiculaire Territet - Mont Fleuri (ici dans sa petite cuisine chauffée au bois). Les autorités communales l’ont prié de vider les lieux dimanche au plus tard.

CHANTAL DERVEY

La maisonnette où Eytan Baumgartner a pris ses quartiers.

La maisonnette où Eytan Baumgartner a pris ses quartiers.

CHANTAL DERVEY

Des tarifs d’un autre temps.

Des tarifs d’un autre temps.

CHANTAL DERVEY

1 / 6

Berger, décorateur de film ou encore leveur de corps aux pompes funèbres, Eytan Baumgartner, laborantin de formation, enchaîne les petits boulots pour survivre depuis plusieurs années. Face à l’impossibilité de payer un loyer après une mauvaise passe, l’homme aux mille vies a décidé de squatter la station de funiculaire du Mont-Fleuri, désaffectée depuis 1992.

La dernière habitante de l’appartement situé dans la station d’arrivée est partie en 2016.

La dernière habitante de l’appartement situé dans la station d’arrivée est partie en 2016.

CHANTAL DERVEY

Le trentenaire, proche de la nature et vivant chichement entre ces quatre murs depuis avril 2019, n’est pas relié à l’eau courante et a dû bricoler un panneau solaire pour disposer d’électricité en suffisance. Malgré les années, l’appartement de fonction, qui fut autrefois celui de l’ancien chef de gare n’est pas délabré. Petite cuisine avec fourneau à bois, chambre à coucher, salle de bain et pièce à vivre spacieuse baignent dans une lumière apportant un certain confort. À l’aise dans cette bâtisse avec vue panoramique sur le Léman, il doit toutefois la quitter ce dimanche sur décision du Tribunal civil après le dépôt d’une plainte par le propriétaire des lieux, la Compagnie du chemin de fer Territet-Mont-Fleuri (TMF).

Appel à l’aide

À la veille de la date fatidique, il tente le tout pour le tout auprès de plusieurs conseillers communaux ainsi qu’avec une pétition en ligne, dans l’espoir de décrocher un effet suspensif et un contrat de confiance. «Ici, je ne prends la place de personne. Je serai chagriné qu’on cloisonne à nouveau ce lieu alors même que son avenir n’est pas encore décidé», déplore Eytan Baumgartner. Un appel qui a eu un écho auprès de certains politiques. Une intervention au prochain Conseil communal n’est pas à exclure.

«Ici, je ne prends la place de personne.»

Eytan Baumgartner, habitant illégal sur la ligne Territet-Mont-Fleuri

Le futur de la ligne du funiculaire, se dessine encore en pointillé puisque le concours d’appel à projet soutenu par la Commune pour sa revalorisation est encore ouvert. Ce n’est toutefois pas une raison pour continuer à occuper ce logement insalubre, estime Caleb Walther, municipal et également président du conseil d’administration de TMF. «La question n’est ni de l’ordre de la propreté, ni même de l’absence d’humidité, rappelle Caleb Walther. Le nœud du problème est le réseau électrique plus du tout aux normes. Il doit être refait en profondeur.»

Le futur de la ligne du funiculaire fait l’objet d’un concours encore ouvert. Mais la Commune ne veut pas attendre la concrétisation d’un projet pour voir partir Eytan Baumgartner. Elle invoque notamment sa responsabilité en cas d’accident.

Le futur de la ligne du funiculaire fait l’objet d’un concours encore ouvert. Mais la Commune ne veut pas attendre la concrétisation d’un projet pour voir partir Eytan Baumgartner. Elle invoque notamment sa responsabilité en cas d’accident.

CHANTAL DERVEY

Tout l’enjeu porte sur la définition de salubrité. Alors que le squatter évalue le logement comme
parfaitement propre et habitable, la société, dont la Commune est le plus gros actionnaire, prône une autre version. TMF ne veut pas investir avant même de définir l’avenir de la station et refuse de prendre le
risque de laisser le squatter occuper l’appartement. «En tant que propriétaire, la société a pour mission de faire évacuer les lieux plus en état, souligne l’édile. Si elle laisse faire et qu’un quelconque accident arrive, elle pourrait être tenue responsable.»

Incompréhension

«Je ne comprends pas pourquoi ni TMF, ni la Municipalité n’entre en matière, regrette Eytan Baumgartner. Je les ai même invités à un moment de discussion et de partage autour d’un goûter, mais rien n’y fait.» Après une plainte au pénal suivie d’une sommation d’expulsion en juin 2019, ainsi que deux séances de conciliation infructueuses, les parties n’ont pas trouvé d’accord dernièrement devant le Tribunal civil.

Hormis l’appartement de fonction, la salle des machines du funiculaire est un voyage dans le temps.

Hormis l’appartement de fonction, la salle des machines du funiculaire est un voyage dans le temps.

CHANTAL DERVEY

«Le cadre juridique s’impose, considère Caleb Walther. Nous ne doutons pas des capacités de M. Baumgartner de s’occuper des lieux, mais il n’y a tout simplement pas de potentiel d’habitation et il ne cherche pas de solutions alternatives.»

«Si un accident arrive, TMF pourrait être tenue responsable.»

Caleb Walther, municipal à Montreux et président du conseil d’administration de TMF

Désirant éviter d’entrer dans le système des services sociaux, le squatter préfère s’arranger différemment en se serrant la ceinture. Le jugement d’expulsion prononcé doit désormais entrer en force ce dimanche, à savoir la fin du délai de requête de la motivation de la décision. Ensuite, la société devra aller constater si le squatteur est encore sur place, probablement d’ici à la semaine prochaine ou la suivante selon Caleb Walther.

Football news:

Borussia Dortmund kann Boateng einladen. Verteidiger Jerome Boateng wird den FC Bayern im Sommer im Transferfenster verlassen. Ein Fußballer, der ein freier Agent sein wird, kann bei Borussia Dortmund mitmachen. Wie behauptet Sportbuzzer.De Bei Dortmund denkt man darüber nach, einen Vertrag mit dem 32-jährigen Verteidiger zu unterschreiben. Wenn ein solcher Deal stattfindet, muss Boateng auf eine deutliche Gehaltsminderung verzichten. Beim FC Bayern bekommt er rund 12 Millionen Euro im Jahr. Die Borussia will die Zahl der erfahrenen Spieler mit Führungsqualitäten im Kader erhöhen. Angesichts der Lage der Mannschaft in der Bundesliga-Tabelle kann der Klub nicht mit teuren Transfers rechnen, denn der Einzug von Borussia Dortmund in die Champions League ist derzeit fraglich
Robert Lewandowski: Holand könnte der beste Stürmer der Welt sein. Bayern-Stürmer Robert Lewandowski hat über den Stürmer von Borussia Dortmund, Erling Holanda, großes Potenzial
Die entscheidende Clásico-Frage lautet: Wer wird Ballbesitz haben? Davon hängt direkt die Wirksamkeit von Messi
Stars und Klubs boykottieren soziale Netzwerke wegen Rassismus: Henri und Swansea-schon, Tottenham droht nur mit modernen Problemen
Albert Ferrer: Die Trophäen für Barça sind in dieser Saison nicht das Wichtigste. Koeman hat eine beeindruckende Arbeit geleistet, er baut das Projekt
Сульшер über 1:6 Ort: Manchester United fiel auf den Trick und habe löschen. Wir haben gelernt, dass man auf nichts reagieren kann
Piqué kann mit Real Madrid auf Sticheleien spielen. Barcelona-Verteidiger Gerard Piqué kann mit Real Madrid in der 30.Runde der Champions League spielen. Nach As-Informationen hat sich der Spanier gestern Abend einen Stich ins Knie zugezogen, damit er am Clásico teilnehmen kann. Ärzte haben bestätigt, dass solches Verfahren die einzige Chance von Piqué ist, auf das Feld zu kommen, weil während des Spiels der Schmerz, den der Fußballer erfährt, ihm nicht erlauben wird, auf dem Maximum zu handeln