Switzerland

Attraction du Léman: Dernière chance pour le plongeoir de Saint-Prex

Morceau de patrimoine local, le mythique plongeoir du Chauchy n’est plus aux normes. La Municipalité veut le sécuriser. Le Conseil tranchera

Improvisé grâce à un ancien «bout de grue», le plongeoir de Saint-Prex est devenu au fil des décennies une véritable attraction de la plage du village.

Improvisé grâce à un ancien «bout de grue», le plongeoir de Saint-Prex est devenu au fil des décennies une véritable attraction de la plage du village.

KEYSTONE/Valentin Flauraud

Si, dans le district, Préverenges et sa plage de sable (presque) fin font figure de référence en matière de baignade durant la période estivale, Saint-Prex n’est pas en reste. Les très bucoliques Bains des dames et la plage du Coulet, entre autres, attirent de nombreux amateurs de plaisirs lacustres. Mais l’endroit que chaque Saint-Preyard affectionne c’est bien la plage du Chauchy et son mythique plongeoir.

D’abord en bois, il devient en métal dans les années 50, grâce à un morceau d’une grue de chantier – qui pourrait tout autant faire penser à un pied de la tour Eiffel – fixé dans le lac. L’infrastructure possède trois plateformes situées à trois, cinq et sept mètres et un charme tout particulier qui fait le bonheur de toutes les générations du bourg, qui y tiennent.

Preuve en est cette pétition lancée en 2010, alors que la Municipalité envisage de démonter la structure usée. Près de 1300 habitants signent le document demandant aux autorités de la maintenir. Nommée «Touche pas à mon plongeoir», l’initiative obtient gain de cause et, dix ans plus tard, la construction se dresse toujours fièrement sur le Léman.

Négociations ardues

Touché mais pas coulé, le plongeoir n’est pas pour autant aux normes. Fermé en basses eaux: un panneau interdisant de plonger a été ajouté. Après un projet lancé puis abandonné en 2013, les études sont relancées en 2017. «C’est un dossier sensible et complexe, confirmait la municipale Carine Tinguely devant son Conseil communal fin octobre. Il a fallu dix ans pour trouver une solution avec le Canton, car le domaine du lac est sous sa responsabilité.»

À un endroit où la profondeur de l’eau est insuffisante pour plonger, plusieurs options ont été envisagées pour garder la structure au Chauchy. «Nous avons imaginé la déplacer du côté de la place d’Armes, mais les fonds lacustres sont riches et cela présentait un risque d’accident entre les observateurs des fonds marins et les utilisateurs du plongeoir, a expliqué Carine Tinguely. Quant à le reculer, nager jusqu’à lui augmenterait les risques de noyade.»

«On ne peut pas vivre avec une infrastructure publique qui n’est pas aux normes.»

Carine Tinguely, municipale de Saint-Prex

Nouvel environnement

La décision a finalement été prise de laisser le «géant de fer» à sa place actuelle, mais de procéder au dragage du fond du lac, afin de pouvoir assurer sa mise en conformité. Une volonté qui fait grincer des dents certains habitants. «Qu’est-ce qui vous fait dire qu’il est inutilisable alors qu’il l’est depuis soixante-cinq ans?» a notamment questionné un élu. L’Exécutif a répondu par la voix de Carine Tinguely: «Nous nous sommes posé la même question. Aujourd’hui nous avons une responsabilité pénale sur ce plongeoir. En cas d’accident, on peut être attaqué, et cette épée de Damoclès est suspendue au-dessus de nos têtes depuis dix ans. Ce n’est pas de gaieté de cœur que l’on va le modifier, mais on ne peut pas vivre avec une infrastructure publique qui n’est pas aux normes.»

En plus du plongeoir – dont la sécurisation comprend aussi ses plateformes et échelles – la Municipalité propose également de repenser et réaménager la plage et l’accès au lac. Agrandissement de la grève en galets, installation d’une rampe à main courante double, deck en bois, pataugeoire sécurisée ou encore développement de l’aire de jeu et création d’une zone de grillades sont notamment au menu dans ce préavis «à tiroirs». Ce dernier se trouve désormais entre les mains du Conseil communal qui devra trancher et décider de sécuriser son plongeoir ou le perdre définitivement.

Football news:

Ficayo Tomori: Maldini, der beste Verteidiger der Geschichte, rief mich an und ich erkannte, dass ich in Mailand spielen wollte
Benitez wird nicht nach Chelsea zurückkehren, wenn Lampard verlässt und Newcastle bis zum Eigentümerwechsel anführt
Arthur erzielte zum ersten mal für Juventus. Er trifft in der 15.Spielminute zum 19. Mal für den FC Bayern. Der Spieler schlug aus der Ferne, und der Ball war im Tor nach einem Querschläger
Chelsea-Fans unterstützten Lampard mit einem Banner, das wir an Frank glauben. Dann. Jetzt. Immer wieder wurden die Fans des FC Chelsea von Cheftrainer Frank Lampard unterstützt
Real-Direktor boutrageño: Jeder weiß, was zidane für uns bedeutet. Gerüchte Tauchen auf, als sich Real-Trainer Emilio butrageño über Teamchef Zinedine Zidane äußerte
Hertha BSC hat nach dem 1:4 von Werder den Cheftrainer und Geschäftsführer entlassen, Hertha hat den Abgang von Cheftrainer Bruno Labbadia und Geschäftsführer Michael Preetz angekündigt. Bis zum Saisonende wird Preetz Sportdirektor Arne Friedrich übernehmen. Michael war bei Hertha für Sport, Medien und Kommunikation zuständig. Nach 18 Bundesliga-Runden holte Hertha 17 Punkte und rangiert auf Platz 14 von 18
Karim Benzema: Real braucht eine bessere Version von Hazard. Er war großartig bei Chelsea und sollte in Madrid Geschichte schreiben