Switzerland

215 jours après, Hamilton est encore devant

Hamilton toujours le roi

Cette première journée d’essais s’est déroulée sans le moindre problème et a confirmé ce que tout le monde soupçonnait: Lewis Hamilton et l’équipe Mercedes s’annoncent grands favoris de ce championnat 2020. Vendredi, le sextuple champion du monde a signé le meilleur chrono de la séance du matin et de celle de l’après-midi, les deux fois devant son équipier Valtteri Bottas.

Comme prévu, les Red Bull sont bien là (même si une sortie de route a ralenti Max Verstappen), les Racing Point sont bien placées (ce sont des copies des Mercedes, dont elles utilisent le moteur, la boîte de vitesses et tout le système hydraulique), et les Ferrari sont à la peine…

Un hiver sans fin

215 jours après le dernier Grand Prix 2019, à Abu Dhabi, la saison 2020 est enfin partie. 215 jours, c’est le plus long intervalle sans Grands Prix de l’histoire du championnat du monde de Formule 1, en 70 ans.

«Beaucoup d’événements désagréables se sont déroulés pendant ces 215 jours, mais désormais, il faut regarder de l’avant et non pas dans les rétroviseurs», déclare Dietrich Mateschitz, le propriétaire de l’écurie Red Bull et du circuit de Spielberg.

Christian Horner content d’être là

Avec son concept de bulles (il y en a 57) et de sous-bulles, avec ses cabines de chantier à la place des motorhomes, le paddock de Spielberg présente un air triste. Christian Horner, le patron de l’écurie Red Bull, confirme: «C’est bizarre. On se concentre uniquement sur sa propre voiture. On a pas de contact avec les autres. On ne connait même pas le calendrier, on ne sait pas où on va courir en septembre. Mais on est tout de même contents de disputer ce premier Grand Prix. On a une voiture fabuleuse, la meilleure que nous ayons eu depuis 2013» (ndlr: et leur dernier titre avec Sebastian Vettel).

Red Bull annonce aussi avoir demandé des clarifications à la Fédération Internationale de l’Automobile (la FIA) au sujet du DAS de Mercedes, ce système qui permet de modifier l’attaque du train avant de la Mercedes W11. «C’est un système brillant, félicitations aux ingénieurs qui l’ont conçu, poursuit Christian Horner. Mais est-ce qu’il est légal? Pour nous, c’est une sorte de zone floue des règlements, nous souhaitons juste avoir des clarifications. Ce sera interdit l’an prochain, mais est-ce que c’est autorisé cette année? On aimerait juste que la fédération éclaircisse ce point. » Une réclamation est ainsi possible, voir probable, après la course, dimanche soir.

Mercedes va faire des bénéfices en F1

Toto Wolff explique que les budgets limités, mis en place dès l’an prochain (plafonnés à 145 millions d’Euros par an en 2021) obligeront Mercedes à restructurer son écurie. Mais qu’ensuite, cela permettra de faire des bénéfices: « Mercedes ne cherche pas de retour sur investissement immédiat, comme les actionnaires de McLaren, par exemple, explique Toro Wolff. Pour nous, la F1 est un outil marketing fantastique, on a obtenu l’an dernier un effet publicitaire 20 fois plus important avec la F1 qu’avec une campagne classique. Pour nous, le plafonnement du budget va nous permettre de passer d’un léger déficit annuel à un bénéfice. Nous allons devenir une sorte de franchise positive. Sur le long terme, c’est important pour la Formule 1. Jusqu’ici, des particuliers ont acheté des écuries pour l’amour du sport, mais s’il devient bénéficiaire, comme pour n’importe quelle affaire, alors l’existence des écuries sera garantie sur le long terme. »

Mattia Binotto justifie (mal) le licenciement de Sebastian Vettel

Jeudi, Sebastian Vettel expliquait qu’il avait été licencié de Ferrari, qu’il l’a appris par un coup de téléphone de Mattia Binotto et qu’il en avait été totalement surpris.

Vendredi, le patron de Ferrari a confirmé ces propos: «En février, j’avais dit que Sebastian était notre premier choix pour 2021. Puis, le virus est arrivé. Notre monde a changé. Le règlement a figé les voitures pour 2021. Puis on a décidé de limiter les budgets. Sebastian n’a pas eu l’occasion de montrer à quel point il était engagé pour nous, c’est malheureux dans un certain sens. Alors on a pris une décision, et, effectivement, nous avons décidé de ne plus travailler avec lui. Je comprends qu’il en a été surpris, et qu’il n’est pas très heureux de la situation, comme il l’a dit hier. C’est normal, je pense.»

Comme les patrons de Ferrari en ont coutume, Mattia Binotto raconte bien ce qu’il veut. L’argument du budget limité tombe en tout cas bien mal, puisque le salaire des pilotes n’est justement pas inclus dans les budgets plafonnés.

Football news:

In Valencia wurde das Coronavirus bei zwei Menschen identifiziert
Und gestern wurde auch Fußball gespielt. Kopenhagens Keeper machte 13 Treffer, Lukaku erzielte im fallen, brunou zog Manchester United ins Halbfinale ein
Daniel Sturridge: ich War begeistert, als ich sah, wie die Spieler von Liverpool die Meisterschaft feierten
FC Southampton Hjbjerg hat sich vor dem Transfer zu Tottenham einen medizincheck unterzogen
Jürgen Klopp: Tsimikas passt perfekt in die Umkleidekabine von Liverpool
Hradecky über Bayer-Abgang: Sehr beleidigend. Wir werden versuchen, die Europa League in der nächsten Saison zu gewinnen
Barella über das 2:1 gegen Bayer: die Inter-Kritiker, die an unserem zusammenhalt gezweifelt haben